APPROPRIATION DU THEATRE COMME SOCIETE DE PRATIQUE LIBRE


Les participants volontaires se mobilisent avec l’ISLF

International Shattered Liberation Force

les jours de la batailles des Nations, du 17 au 20 octobre 2013.



L’ISLF constitué du rassemblement des participants, veut contourner la reconstitution qui aura lieu à Leipzig.

L’ISLF se déroulera dans l’ombre du déploiement des compagnies fraiches et disciplinées.

L’ISLF cherche, sans prétention historique ou d’image fidèle, à saisir l’image dans laquelle se retrouve les pertes de guerre.

L’ISLF est le bataillon vaincu, l’ordre est dissolu, l’ambiance est à la désillusion.


Cela ne concerne pas que l’époque 1813, mais plutôt une confrontation générale et symbolique actuelle, pacifique, banale (quotidienne) avec les héros cassés, qui comme les déchets de l’histoire sont laissés devant la porte: une performance théâtrale pour que Leipzig se souvienne de la batailles des Nations.


Pour la réalisation de cette performance nous lançons un appel à tous les participants volontaires de toutes nationalités. Chacun qui voudrait participer, en tant qu’acteur et que lui-même, est ici invité!


Les participants à l’ISLF s’orienteront selon la description suivante de l’armée: famélique, sale, inquiet et loin de chez soi.


Vous avez des blessures et des plaies, vous portez des restes d’uniformes et des loques et souvent des habits rapiécés et bricolés avec des couvertures, des capes, des rideaux, des tapis, des restes de fourrure, tout ce qui est chaud et qui protège.


Dans l’équipement des participants, des élément rappelant des conflits actuels sont les bienvenus.


Il faudra porter un brassard blanc sur lequel sera écrit un des mot du monument commémorant la bataille des Nations (Allegorien in der Ruhmeshall) : «bravoure», «dévotion», «force du peuple», «abnégation» ou un des mots de la révolution française: «liberté», «égalité», «fraternité».


L’ISLF se promènera dans et autour de Leipzig, sur les routes historiques. Nous irons à travers les villages et les lieux qui furent les théâtres des guerres d’antan et qui étaient ou sont des lieux de spectacles.


De manière improvisée, le groupe rencontrera la manifestation de commémoration dans les villages, mangerons ce qu’ils arriverons à recevoir, camperons à la belle étoile dans les villages ou dans les champs.


L’alimentation du groupe dépendra de la coopération des habitants des lieux traversés.


Attention:

cette performance n’est pas un carnaval! Ce n’est pas un jeu de rôle. La performance n’a pas pour but d’entrer en confrontation avec les événements officiels ni avec les habitants qui aurons surement une attitude septique, voir de rejet.

Chaque participant(e) est invité à expliquer la position qu’il prend part son rôle et l’expérience qui en découle aux personnes rencontrées. Ainsi, cette performance ne sera pas que physique mais également sociale.


Toutes les règles se trouvent plus bas dans le règlement



Le défi, la performance, à pour but que chacun puisse jouer son rôle, mais non de s’écrouler de fatigue, il en va de même de la dynamique du groupe.


Le but de la performance est de détruire la manière dont la reconstitution inscrit la bataille des Nations dans l’Histoire. Cela:


  1. 1.à travers la dissolution du classement historique par les comportements des participants à la performance

  2. 2.à travers la mise en scène d’une narration négative de la guerre dans le monde d’aujourd’hui

  3. 3.part une distance critique sur le jeu de rôle et le rôle d’une histoire «entertainment» dans la culture de la mémoire actuelle.

retourStart_FR.html